Après une série de 5 matches amicaux où ce sont plus les adversaires que les canaris qui s’étaient illustré, la saison officielle commence par une victoire 1-0 après prolongations en coupe de la ligue dans le cadre du 1er tour.

4 points seulement en 5 journées !

Les débuts en championnat seront laborieux. Le nouvel entraineur Landry Chauvin doit trouver ses marques pour composer l’équipe la plus compétitive qui soit et cela prend du temps. Les deux premières journées contre Sedan (2-0) et Bastia (0-2) témoignent d’une faiblesse collective.

Cependant en fin connaisseur de la formation des jeunes, le coach nantais sait pertinemment que ses jeunes joueurs sont pétris de talent et qu’avec le temps, l’équipe va prendre le bon chemin. Son milieu s’anime autour d’un trio purs produits de la formation nantaise : Veretout (18 ans), Vainqueur (23 ans), Trébel (20 ans) ! 

Les nantais vont se changer les idées en passant le 2ème tour de la coupe de la ligue contre Châteauroux 1-0 (après prolongations, encore une fois !). La 3èmejournée contre l’AC Arles Avignon montre le progrès nantais, ces derniers vont chercher le nul chez leur adversaire. Ils vont même enflammer la Beaujoire, la journée suivante en étrillant l’EA Guingamp 4-0. Une prestation de haute volée bien que certains errements restent à corriger. À ce moment-là les canaris enregistraient leur première victoire de la saison mais il ne fallait pas non-plus que ce score fleuve contre nos voisins bretons mettent trop d’euphorie au sein d’une équipe qui se construit !

Malheureusement par manque d’efficacité offensive, le club retombe dans ses travers avec 2 nouvelles défaites : Tours FC (2-1) et Sedan en 1/16 de finale de la coupe de la ligue (2-0). Décidément les ardennais ne nous réussissent pas !

Le FC Nantes lance véritablement sa saison !

Cependant, premier coup dur pour le FCN, que Landry Chauvin ne manquera pas de le signifier, William Vainqueur est transféré au Standard de Liège, pièce maitresse du milieu à trois avec Trébel et Veretout.

C’est le début des casses têtes pour Landry Chauvin. Mais les dirigeants nantais vont rapidement se pencher sur le marché et dans la foulée, l’ancien Brestois Granddi Ngoyi signe au FC Nantes à la fin du mercato. L’ancien parisien prendra ses marques tout de suite faisant oublier son prédécesseur natif de Neuilly-sur-Marne. Sa puissance va permettre d’engrainer consécutivement 6 matchs sans défaite en championnat. Tout d’abord deux matchs nul, rassurant pour nos canaris : Le Mans (1-1) et Châteauroux (2-2). 

Va se suivre une victoire, pleine d’autorité, contre Metz 3-1 avec notamment un but de l’ancien … messin, rennais, lyonnais, bordelais et gunners par la même occasion, il s’agit bien évidemment de Sylvain Wilord. Lui, le héros de l’Euro 2000 pour les français réalise un très bon début de saison. Haut de 37 ans, bien qu’il ne joue pas les matches dans la totalité, il apporte toute son expérience au sein du collectif, non pas des 11 joueurs mais des 30 joueurs qui composent l’effectif nantais cette saison. Sur le terrain, dans les vestiaires, comme à la Jonelière, son ora est précieux pour tout le monde. Le FC Nantes va part la suite s’imposer 1-0 contre Clermont … coaché par Michel Der Zakarian (9ème journée) !

Un match nul 1-1 en terre havraise puis ne s’en suit vers une trêve internationale. Cela permet d’effectuer un match amical contre une formation de ligue 1 : Lorient ! Les merlus se montreront d’un niveau supérieur au nôtre et l’emporte 2-0. Le dernier de ces six matches se joue contre Istres, victoire 3-1, avec toujours ce petit but encaissé à chaque match Mais satisfaction personnel pour L.Chauvin : les buteurs se nomment Trébel, Veretout (centre de formation) et Wiltord (recrue de l’entraineur et joueur d’expérience).

FC Nantes- RC Lens dans les mémoires !

Ensuite, Nantes affronte Boulogne en 12ème journée avec une défaite 2 buts à 1, que l’on peut qualifier de stupide, bien que cela peut faire descendre du nuage sur lequel les canaris sont depuis quelques matches. Après avoir mené 0-1 à la Libération, Nantes va sombrer en seulement 2 minutes (82ème et 84ème). Sur la journée suivante, une grande fête du football se prépare mais également sans le savoir pour le coach nantais, un match référence pour la suite de la saison. Au stade de la Beaujoire-Louis Fonteneau, les locaux accueillent le Racing Club de Lens devant 28746 spectateurs (plus importante affluence de ligue 2 sur cette première partie de saison et 3ème meilleur affluence du week-end : ligue 1 et ligue 2 confondue). Une première mi-temps ou Nantes est donc totalement dominé, aux bords de la rupture mais impressionnant de solidarités et d’abnégations sur le plan défensif. Transformé en seconde, Florian Raspentino, révélation de ce début de saison inscrit un but somptueux sur un service Serge Gakpé, non moins splendide. On y retrouve un public en communion avec ses joueurs. À tous les niveaux, le club a frappé un grand coup ! Cela sera confirmé par une défaite 2-0 contre Troyes, mais énorme coup dur pour le FCN, Granddi Ngoyi pour un tacle à retardement sur Julien Outrebon (le joueur est désormais indisponible pour 4 mois) écope de 10 matches de suspension ! Comme vous pouvez le constater plus haut, il s’agit du 2ème coup dur à ce poste pour Landry ChauvinGregorz Krychowiak arrive en renfort en qualité de joker !

Va se suivre une autre trêve internationale, ou les nantais disposeront de Guingamp 2 buts à 1 en amical. Histoire de préparer le match du 7ème tour de la coupe de France contre l’US Bouscat, victoire 3-1 ! (après prolongations … Décidément !). 2ème gros choc de la saison, Nantes accueille l’AS Monaco, encore un parfum de ligue 1, bien que nos amis monégasques, en crise, pointe à la dernière place du championnat. Le FCN réalise une performance de haute volée, en ne faisant qu’une bouché d’une équipe fantomatique 3-0 ! Avec 2 nouveaux buts de Florian Raspentino et le premier but sous le maillot jaune de Fabrice Pancrate. Autre recrue, Vincent Bessat s’impose petit-à-petit dans le 11 nantais

Une série de 3 défaites consécutives … avant une dernière victoire contre Amiens !

Le match qui suit va laisser pendant encore de nombreux mois, un souvenir amère pour les nantais. 2 erreurs d’arbitrages flagrants en défaveur du FCN. Un premier but rémois hors-jeu puis un but non-validé de Florian Raspentino. Stupeur sur le banc nantais ou l’entraineur, calme de nature, ne cache pas sa colère envers l’arbitrage. Nantes est défait 3-1 avec la net impression que l’arbitrage était à sens unique ce soir-là ! La défaite qui va suivre au 8ème tour de la coupe de France contre le T.A. Rennes ne va rien arranger 1-1 (4-3). Une réaction s’impose mais ce ne sera pas pour le match contre le Stade Lavallois, défaite 3-2, malgré un mieux en 2ème mi-temps. Nantes n’est pas malade mais en manque de confiance !

Pour conclure, en 19ème journée, Nantes réalise une bonne prestation à l’extérieur contre Amiens, victoire 2-0, avec il faut le dire un excellent Rudy Riou (17/20 Voir les notes ici). Bessat et Pancrate sont les buteurs mais outre cela, l’ensemble de l’équipe aura été héroïque !

Le FC Nantes est 11ème de ligue 2 (25 points) à la trêve hivernale, à 5 points du podium et 10 du premier relégable. On notera une première partie de saison encourageante, de jeunes prometteurs côté nantais (Veretout, Trebel, Raspentino) et un entraineur, Landry Chauvin qui a su inculquer à son équipe des valeurs de courage et de solidarité !

Tags

 

1 Commentaire

  1. gigi rab dit :

    1e partie de saison insuffisante, belles prestations a domicile, notamment contre lens, monaco, guingamp, trop de points abandonné a l’extérieur notamment cette défaite stupide a boulogne, nos errements défensifs nous ont coutés beaucoup de points, par contre le secteur offensif fonctionne bien malgré la méforme de djordjé, bref, faudra être bien plus costaud et constant dans la 2e partie de saison pour espérer quelque chose en fin de saison….

Commentaire